Arab-Canadians/Arabo-Canadiens

About Arab-Canadians

The term “Arab” defines those from the 22 members states of the Arab League — Algeria, Bahrain, Comoros, Djibouti, Egypt, Iraq, Jordan, Kuwait, Lebanon, Libya, Mauritania, Morocco, Oman, Palestine, Qatar, Saudi Arabia, Somalia, Sudan, Syria, Tunisia, The United Arab Emirates, and Yemen.

At TYC, we use the term 'Arab-Canadians' in reference to persons who either are speaking or originate from Arabic speaking countries. We recognize that 'Arabs' are not monolithic, but instead are peoples who represent various ethnicities, languages, cultures, faiths, histories, and identities. We celebrate and honour these differences as much as the language that brings us together.

Arab-Canadians are considered the fastest-growing immigrant group. Based on stats from 2006 and 2011, immigration from Arab countries increased to 75%, with more than half being economic immigrants. The majority reside in Ontario, Québec, and Alberta, mostly in Montréal, Toronto, and Ottawa-Gatineau. Despite having the highest unemployment rate between all immigrant groups, more than 60% of Arab-Canadians have a postsecondary degree, diploma or certificate. Almost 30% of the Arab-Canadian population is under the age of 15.

Arab-Canadians have diverse backgrounds even though there is a shared language and intercultural understandings. Despite differences in their home-countries’ local cultures, Arabs-Canadians can relate to each other's challenges and struggles here in Canada and, more often than not, fully understand them. Success and leadership for many Arab-Canadians can be hindered by understanding and/or adapting to new ways of thinking and systems. We recognize that for many, challenges include but are not limited to: mental health, confidence, independence, systems literacy, personal credibility and managing relations. 

TYC’s mission is to engage and empower Arab-Canadian youth to identify, understand, and overcome these challenges and struggles they can face as the new-comers, immigrants, or only as third-culture peoples.

 

À propos des Arabo-Canadiens  

Le terme «arabe» définit ceux des 22 États membres de la Ligue arabe - Algérie, Bahreïn, Comores, Djibouti, Égypte, Irak, Jordanie, Koweït, Liban, Libye, Mauritanie, Maroc, Oman, Palestine, Qatar, Arabie saoudite, Somalie, Soudan, Syrie, Tunisie, Emirats Arabes Unis et Yémen.

Chez TYC, nous utilisons le terme «Arabo-Canadiens» en référence aux personnes qui parlent ou sont originaires de pays arabophones. Nous reconnaissons que les «Arabes» ne sont pas monolithiques, mais sont plutôt des peuples qui représentent diverses ethnies, langues, cultures, croyances, histoires et identités. Nous célébrons et honorons ces différences autant que la langue qui nous rassemble.

Les Canadiens d'origine arabe sont considérés comme le groupe d'immigrants qui croît le plus rapidement. Sur la base des statistiques de 2006 et 2011, l'immigration en provenance des pays arabes est passée à 75%, dont plus de la moitié étaient des immigrants économiques. La majorité réside en Ontario, au Québec et en Alberta, principalement à Montréal, Toronto et Ottawa-Gatineau. Malgré le taux de chômage le plus élevé parmi tous les groupes d'immigrants, plus de 60% des Canadiens d'origine arabe ont un diplôme d’études universitaires ou un certificat d'études postsecondaires. Près de 30% de la population arabo-canadienne a moins de 15 ans.

Les Canadiens d'origine arabe ont des antécédents divers même s'il existe une langue et une compréhension interculturelle commune. Malgré les différences dans les cultures locales de leur pays d’origine, les Arabes-Canadiens peuvent comprendre les défis et les luttes de chacun ici au Canada. Le succès et le leadership de nombreux Canadiens d'origine arabe peuvent être entravés par la compréhension et/ou l'adaptation à de nouvelles façons de penser et de systèmes. Nous reconnaissons que pour beaucoup, les défis incluent, mais sans s'y limiter: la santé mentale, la confiance, l'indépendance, la connaissance des systèmes, la crédibilité personnelle et la gestion des relations.

La mission de TYC est d’engager et de permettre aux jeunes arabo-canadiens d’identifier, de comprendre et de surmonter ces défis et luttes auxquels ils peuvent faire face en tant que nouveaux arrivants, immigrants ou seulement en tant que peuples de la troisième culture.

 

Sources: Canadian Arab Institute, The Youth Company